Philippe Néri

Le Saint de la Joie ! Philippe Néri (en italien : Filippo Neri), né à Florence le 21 juillet 1515 et mort à Rome le 26 mai 1595, fondateur de la congrégation de l’Oratoire, est une figure très importante de la Réforme catholique entreprise avec le concile de Trente.

Béatifié le 11 mai 1615 par le pape Paul V et canonisé le 12 mars 1622 par le pape Grégoire XV, son caractère enjoué lui valut le surnom de « Saint de la joie ». Liturgiquement, il est commémoré le 26 mai

Sens de l’humour

Philippe Néri est sans contexte le plus humoriste des saints.

On en conserve de nombreux exemples : A quelqu’un qui l’interroge sur l’opportunité de porter un cilice, il répond : « Certainement, mais au-dessus des vêtements ». A un autre qui l’entretient des transports mystiques d’une très pieuse jeune fille, il réagit : « Qu’on la marie ! ».

Pour éviter que ses plus proches assistants ne soient tentés de se prendre au sérieux, il leur faisait des farces, dont on trouvera plusieurs exemples ci-dessous dans un compte rendu de lecture du livre de Paul Türks.

A Rome des personnes de plus en plus nombreuses viennent chaque après-midi écouter ce prêtre original parler du Seigneur Jésus avec ferveur. Puis peu à peu on doit quitter sa chambre pour une pièce plus grande, la réunion se formalise un peu plus : prières, enseignements, discussions, chants, pèlerinages ou simples « déambulations »…

Cet exercice quotidien prend le nom d’oratorio. Pour aider Saint Philippe dans sa tâche, le Pape ordonne des prêtres “au service de l’oratorio”. La congrégation de l’Oratoire est née.

Au fil des années et des siècles, des communautés animées par l’esprit de Saint Philippe vont naître partout dans le monde.

Pour en savoir encore plus :

Philippe Néri ou le feu de la joie – Paul Türks – Bayard

St Philippe Néri JV